Et Boulèguor fut!

Publié le par Boulègue

bouche, marron, faux, batteur à oeufs, gorgée


et-bouleguor-fut.gifDieu s'emmerdait. Ben, oui, faire un monde, tout ça, c'est bien beau, mais après ? Il regarde sa création, voit les siècles défiler, les guerres se faire, les enfant naître, les vieillards mourir. C'est d'un commun, et puis c'est monotone.... Se sentant encore jeune malgré ses 899 milliards d'années, il lui vient un coup de folie, comme ça, un relent d'adolescence.... Bon, il a envie de pimenter sa créature... Alors il fait un coucou à un berger, puis enflamma un buisson sur une montagne, fit quelques conneries par ci, par là... noya une bonne partie de la population, engrossa une femme de charpentier etc. ... Bref, un peu tout et n'importe quoi pour se faire remarquer, typiquement ado, à donner des coups de pieds dans la fourmilière et pas de papa à faire chier pour un scooter.... Donc, Dieu s'emmerde alors, il frime devant les hommes. Mais il a fait un jaloux ...

Le diable, son double noir, le mate à travers les failles de l'écorce terrestre et se dit qu'il peut mieux faire ... Et en pire ! Alors, lui aussi veut faire sa créature, cruelle malsaine, aussi fouteuse de merde que lui, et surtout, surtout d'une intelligence terrifiante ! Il met quelques ingrédients dont Dieu s'était débarrassé, car périmés ou insignifiants, et met ces restes dans un grand bol, y glisse toute la méchanceté du monde, et remue le tout avec un battoir à oeufs. Oui, l'ancêtre des batteurs à oeufs que nous connaissons... Il prend une gorgée de la mixture, et crache sur un ver qui passait par là... Ce dernier se transforma en homme.... Enfin, une sorte d'homme, que certains appelleraient plus tard l'antéchrist, mais qui lui se surnomma lui même Boulèguor !

Boulèguor naquit dans les ardentes flammes de l'enfer ! Le diable ricana satisfait, quand un détail accrocha son regard... Une fiole marron, cachée par un bol, était là, il l'avait oublié, il regarda l'étiquette, il y avait marqué : intelligence. Il regarda sa créature, Celle-ci la bouche bée, le regardait avec des yeux inexpressifs. De rage, il chassa sa créature des enfers, à grands cris, et la répudia sur la terre, lui étant inutile... La créature fit son chemin, et ses efforts désespérés de paraître intelligente aux yeux du monde, fit s'esclaffer Dieu lui-même. Qui du coup, n'eut plus à paraître devant les hommes pour s'occuper, tant Boulèguor et ses bêtises le distrayaient.

Il n'est pas faux de dire que Boulèguor, bien que créé par le Diable, fut protégé par Dieu, car tous les rois vous diront que leur bouffon est indispensable !

FIN

Publié dans Contes

Commenter cet article